Recherche

éphémère(s)

fleeting encounters

Auteur

Efil

Sadam

« Tiens, c’est pour toi. C’est un Cot Citron. C’est comme de la limonade, y’a pas d’alcool. Goûte. Comme ça tu pourras écrire dans ton carnet que tu as rencontré un mec avec des dreads bleues qui t’a offert un Cot Citron. »

Sadam
Saint-Pierre, La Réunion (France)

Publicités

Édouard & Rosalie

« Il faut que tu montes au Piton de la Fournaise en fin de journée. Que tu sois en haut pour le coucher du soeil. Et ensuite, quand il fera noir, tu verras la lave sortir du cratère, avec les étoiles au dessus. C’est magnifique. »

Édouard & Rosalie
L’Éperon, La Réunion (France)

Simon

« Un volcan, en dessous, ca explose la terre autour de lui. Ça fend les roches, ca emporte des blocs entiers quand une éruption a lieu. On a tous en tête le schéma de l’école primaire, avec la poche de magma dans le sol, et un beau tuyau bien droit qui emmène là lave jusqu’au cratère. L’idée est là, mais la faille éruptive, c’est tout sauf un beau tuyau tout lisse. C’est le magma qui en montant perce la croûte terrestre, avec la pression. Ce sont des fissures, maximum un mètre de large, souvent beaucoup moins. Et ça explose tout. »

Simon
L’Éperon, La Réunion (France)

Jean

« Je joue pour le soleil. Tu vois, tous les soirs je viens là, je me pose, et je joue pour le soleil qui se couche. »

Jean
Saint-Leu, La Réunion (France)

Michael

« Il faut que tu vives ta vie pour toi, pas pour les autres. »

Michael
Saint-Pierre, La Réunion (France)

Kayuet

« J’ai été en Inde, dans le Ladakh, il y a 10 ans. C’était incroyable. On a fait un trek de 5 jours dans l’Himalaya. Je me souviens de chaque pas. Et on était coupés du monde. Tu sais, c’est à ce moment là qu’il y a eu les avions dans les tours. Le World Trade Center. Oui, c’était il y a un peu plus de 10 ans en fait… Mais j’y retournerai ! Un jour, j’y retournerai, c’est sûr. »

Kayuet
Paris (France)

Nana

« Il y a des fois, des situations comme ça, où j’ai beaucoup d’amour pour les gens. Je ne les connais pas, je veux dire, je les connais depuis 48 heures, mais je les aime. Et on arrive à créer tous ensemble. Et j’ai envie de me surpasser, pour leur montrer que je les aime. »

Nana
Belloy-Saint-Léonard (France)

Capucine

« Quand je l’ai rencontré, je le savais. Je savais que c’était lui. J’ai travaillé dans ce bar pendant 4 ans, il n’est jamais rien arrivé. J’y retourne, beaucoup plus tard, pour dépanner un pote. Et là, ce soir là, trois mecs rentrent. Tu vois que ce sont de vieux potes, il y a une complicité entre eux. J’arrive à les faire rester après la fermeture. Et on commence à parler… »

Capucine
Belloy-Saint-Léonard (France)

Karim

« On peut faire ça comme ça. Tu es en appui légèrement sur ta jambe gauche. Et là, tu appuies.
Et tu poses ta main. Et la jambe part en diagonale. Là. Il va y avoir des ratés, mais ce n’est pas grave. »

Karim
Belloy-Saint-Léonard (France)

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑