« Quand je l’ai rencontré, je le savais. Je savais que c’était lui. J’ai travaillé dans ce bar pendant 4 ans, il n’est jamais rien arrivé. J’y retourne, beaucoup plus tard, pour dépanner un pote. Et là, ce soir là, trois mecs rentrent. Tu vois que ce sont de vieux potes, il y a une complicité entre eux. J’arrive à les faire rester après la fermeture. Et on commence à parler… »

Capucine
Belloy-Saint-Léonard (France)

Publicités