« Un matin, j’étais dans ma chambre, et impossible de sortir. Ma porte était complètement bloquée. Du coup, j’appelle Anne-Lise, pour qu’elle essaie d’ouvrir de l’autre côté. Pas moyen. Alors elle est descendue, car le propriétaire habite au dessous. Et une heure après, on avait un serrurier qui était là pour débloquer la porte. Bon, moi, j’ai pris ma douche puis je me suis recouchée en l’attendant. Qu’est ce que je pouvais faire d’autre ? »

Barbara
Yangon (Birmanie)

Publicités