Recherche

éphémère(s)

fleeting encounters

Anthony

« Une femme portugaise m’a dit un jour une phrase que je n’ai jamais oublié : « Quand c’est bloqué, il faut débloquer. » »

Anthony
Paris (France)

Publicités

Marine

« Mon voisin est venu nous aider à fixer les étagères au mur. Mais c’est le genre d’homme, dès qu’il parle de bricolage, il ne parle plus qu’à mon mec. Bon. En même temps, j’ai voulu ouvrir le pot de peinture, et il m’a explosé au visage… »

Marine
Paris (France)

Perle

« Mon fils se déplace comme Rambo. On a mis un tapis dans le salon, parce que, avec la chaleur, c’est pas top. Donc, il est sur le tapis, il balance un jouet à l’autre bout de la pièce, et il va le chercher en rampant. Et il est heureux comme ça. »

Perle
Paris (France)

Sophie

« Ouais, mon mec ressemble à Ryan Gosling. De loin. »

Sophie
Paris (France)

Sylvain

« Madame Arthur c’était un cabaret, Madame Arthur c’était la Reine, Madame Arthur c’était une chanson. Un train de vie bien au dessus de ses moyens. Et de nombreux amants. De très nombreux amants. Et un « je ne sais quoi » qui la distinguait de toutes les autres femmes… »

Sylvain
Paris (France)

Marc

« Quand les ouvriers italiens sont arrivés en France, ils ont amené avec eux leur instrument de prédilection, l’accordéon. Du coup, on a inventé le bal musette, pour faire danser les filles… »

Marc
Paris (France)

Giovanni

« Naples a été fondée par des sirènes. Certains pensent que c’est une légende, mais je pense que c’est vrai. Regarde près du port, le nom de cette sirène, Partenope, qui aimait Ulysse d’un amour fou, a donné le nom d’une rue. Et puis, on aime la mer, la mozarella et chanter par dessus tout : on est les descendants des sirènes. »

Giovanni
Napoli (Italie)

Özge

« Je suis hôtesse de l’air. je voyage partout dans le monde. Mais pour moi, les vrais voyages sont différents de mon travail. C’est quand je pars pour moi, en vacances. Et quand ça arrive, mes parents ne comprennent pas. Ils me disent que je voyage tout le temps, et que je devrais passer mes vacances à venir les voir à la maison ! En réalité, j’y vais souvent, vraiment. Mais ce n’est jamais assez pour eux ! »

Özge
Napoli (Italie)

James & Ricky

« On a téléchargé le plan des ruines d’Herculanum, pour savoir où on est. Mais il n’y a aucune rue qui correspond ! »

James & Ricky
Vesuvio (Italie)

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑